Aller au contenu Aller à la navigation principale Aller à la recherche
SNCF

Tech SNCF est un site de SNCF

Projet IVA : quand la modélisation booste l’information voyageurs

Et si l’information voyageurs s’adaptait aux comportements des voyageurs afin d’anticiper les flux en cas de trafic perturbé ? C’est tout l’enjeu du projet IVA lancé y a quelques mois.

Pendant trois ans, SNCF Innovation & Recherche et Transilien se sont attachés à modéliser et à décrypter les comportements des voyageurs en situation perturbée à travers le projet multipartenarial MIC porté par l’Institut de Recherche Technologique SystemX. « Au cours de ce projet nous avons mis en évidence le besoin de travailler plus spécifiquement sur la question de l’impact de l’information voyageurs et sur les schémas comportementaux. C’est ce thème que nous allons creuser avec le projet IVA – pour Information Voyageurs Augmentée – qui commence cet automne sous maitrise d’ouvrage Transilien, explique Sabine Tréfond, chef de projet à Innovation & Recherche.

Le comportement des usagers à la loupe

Pour ce nouveau chantier, SNCF s’est associée une nouvelle fois à SystemX ainsi qu’au STIF et, aux côtés de SystemX, l’IFSTTAR, institut de recherche spécialisé dans les transports, sera garant de la majeure partie des travaux scientifiques et techniques (notamment 2 thèses encadrées par l’IFSTTAR dans le projet) « Pour SNCF l’enjeu principal d’IVA est de construire un outil de modélisation et de simulation des comportements des usagers en situation perturbée. Le projet sera plus particulièrement centré sur l’anticipation de l’impact de l’information voyageurs sur les flux, en vue de déterminer les scenarii d’information les plus adaptés. » Parmi les sorties attendues du projet figure notamment la réalisation d’un outil de visualisation de l’état du réseau pour l’opérateur.

« Planifiés d’ici à juin 2021, les travaux d’IVA commencent réellement en septembre avec un premier chantier sur l’analyse des données billettiques qui seront fournies par le STIF, pour l’estimation, la prédiction et la visualisation d’indicateurs tels que le retard, la charge, etc., annonce Sabine Tréfond. Le volet comportemental sera, quant à lui, mis en route au début de l’année prochaine avec la construction d’un protocole d’enquête qualitative. »