Aller au contenu Aller à la navigation principale Aller à la recherche
SNCF

Tech SNCF est un site de SNCF

SNCF rejoint plateforme SPARK

Organisation anglaise indépendante sans but lucratif, propriété de l’Industrie ferroviaire, créée en 2003, le Railway Safety and Standards Board réunit l’ensemble des acteurs du rail britannique, opérateurs comme industriels, autour d’une feuille de route centrée sur la sécurité, les stratégies industrielles, la réduction des coûts, l’amélioration de la performance et la capacité des systèmes à répondre aux besoins. « Dans cette optique, le RSSB développe en particulier un ambitieux programme de recherches financé par les pouvoirs publics et ses membres ainsi qu’une plateforme documentaire baptisée Spark « , explique Christophe Chéron, responsable partenariats européens à la direction Innovation & Recherche. Initiée en 2011 Spark est un outil collaboratif gratuit et accessible en ligne (www.sparkrail.org)conçu à l’intention des acteurs de l’industrie ferroviaire. Dédiée au partage des connaissances entre acteurs, la plateforme s’appuie sur une base de plus de 22 000 articles (rapports, synthèses, retours d’expérience) déposés par les 16500 membres d’une communauté qui fédère aujourd’hui tous les membres du RSSB mais aussi plusieurs grandes organisations du monde entier tels l’UIC (Union internationale des Chemins de fer), le WCRR  (World Congress of Rail Research), le RTRI (Railway Technical Research Institute) Japonais ou le PTFE (Plataforma Tecnológica Ferroviaria Española)).

« Depuis septembre, SPARK compte un nouveau membre en la personne de la SNCF », ajoute Christophe Chéron. Le nouveau partenariat permettra à SNCF d’accéder à une base de données internationale et d’accélérer ses activités de recherche et d’innovation. SNCF, en retour, alimentera Spark en lui fournissant différents types d’informations : des résumés de projets lancés avec indication des échéances de réalisation ; des articles publiés dans des revues scientifiques, des présentations faites en congrès scientifiques ainsi que les actes. Mais rien qui ne soit confidentiel ou protégé. «Accéder à Spark aide à comprendre qui fait quoi et où. Ce type de partenariat promeut la recherche via le partage des informations pour accélérer l’innovation» conclut-il.