Aller au contenu Aller à la navigation principale Aller à la recherche
SNCF

Tech SNCF est un site de SNCF

Ma dose de tech

Inscrivez-vous à la newsletter TechSNCF et recevez
le meilleur de la technologie au service des mobilités !

Technologie

Matériaux innovants

L’innovation technologique permet aujourd’hui de rendre les matériaux actifs. Dans les trains comme dans les gares, les applications sont nombreuses et les bénéfices puissants.

Un matériau innovant est un matériau enrichi, augmenté ou fonctionnalisé. C’est un matériau qui n’est plus inerte et qui peut même devenir actif grâce à la technologie. Les applications dans le domaine ferroviaire sont nombreuses.

Un premier exemple est l’aérodynamique des trains. Aujourd’hui, un train roule dans les deux sens, à la différence d’un avion qui ne vole que dans un sens. Un train parfaitement optimisé d’un point de vue aérodynamique pour un sens peut parfois se transformer en une sorte de parachute, qui « freine » dans le sens inverse… Parvenir à créer des formes dynamiques en fonction du sens de circulation permettrait d’optimiser spectaculairement l’aérodynamique d’un train et de réduire sa consommation électrique, d’au moins 3% pour un TGV. Pour ce challenge, Les matériaux actifs programmables, ou encore l’impression « 4D », sont prometteurs.

Deuxième champ d’exploration : l’infrastructure ferroviaire. Les équipes de TECH SNCF travaillent sur des alliages régénérants  pour matériaux métalliques avec le prestigieux MIT américain. Leur ambition : concevoir des rails qui se soigneraient eux-mêmes en quelques sortes !

Autre domaine d’exploration : des mobiliers dynamiques dans les gares. Parois, comptoirs, sièges… Comment adapter la configuration d’une gare aux flux de voyageurs ? Comment aller vers une plus grande modularité ? Parmi les pistes : un plancher qui se transformerait… en sièges.

Les mobiliers dynamiques concernent aussi les trains, avec par exemple des vitres aux propriétés d’anti-encrassement qui permettraient de supprimer les essuie-glaces.

Pour les ingénieurs de TECH SNCF, l’enjeu est désormais de vérifier que ces innovations, prometteuses, peuvent être industrialisées en prenant en compte l’ensemble des contraintes de sécurité du ferroviaire et avec un modèle économique viable.